Un site parodique sur le PSG
3615 Alexis Le Parizinzin

Rétro avant PSG-OM; épisode 3/4

Posté par dans Articles le 26 avril 2006

PSG-OMCFA2 et Pape Diouf

PSG-OMCFA2 et Pape Diouf

C’était tout un peuple Parisien qui avait soif de revanche. On était prêt à accueillir l’Olympique de Marseille pour lui rendre la monnaie de sa pièce sur le rectangle vert. On était même prêt à accueillir Lorik Cana pour son grand retour au Parc des Princes. Mais nous étions en Mars. Février venait de s’achever, la Saint-Valentin était passée, le PSG avait quitté Lolo son concubin après une dernière nuit d’amour à Bordeaux (2-0) et c’est ainsi qu’il s’était retrouvé seul. Tristesse. Il était également nul à chier. Certes cela a pu être difficile pour les joueurs, et il fallusse que l’équipe s’adaptasse à son nouvel entraîneur en la personne de Guy Lacombe, aussi au bout de 2 mois et des poussières, on pouvait légitimement croire que le club de la capitale allait réussir à redémarrer. On en avait ras-la-casquette de le voir s’enfoncer, perdre contre n’importe qui, faire des chichis et des histoires, le tout appuyé par les médias qui avait entamé leur rite collectif annuel de défécation en rouge et bleu. Alors on était blasé mais on gardait un espoir infime de voir le club renaître. Mais nous avions oublié qu’il était fragile. Contrairement à Pape Diouf, qui en a bien profité, le bougre. PSG – OM était imminent, tout comme l’affaire ridicule qui allait l’accompagner.


Exclusif: Pape Diouf, il sniffe des micros. :blaguenulle:

Tout commence aux environs du 1er mars 2006. Le règlement de la Ligue stipule qu’un club peut demander jusqu’à 2000 places pour un déplacement. Pape Diouf s’empresse donc, 5 jours avant la rencontre, de demander 1000 places de plus pour ses supporters. Le PSG rappelle dans un communiqué que le PSG et l’OM ont conclu il y a 10 ans un gentleman agreement qui limite à 1000 le nombre de places accordées à leurs supporters visiteurs respectifs, ce dans un soucis de sécurité. Pape Diouf vient d’apprendre quelque chose. Alors il change de bord et va plus loin en affirmant que le PSG a vendu à des Parisiens les places réservées aux Marseillais. 1000 Marseillais dans une tribune avec quelques Parisiens au-dessus, c’en est trop pour Pape. Certes, il y a deux ans le PSG a fait construire une barrière renforcée faite de filets et de plexiglas entre les deux parties de la tribune F pour sécuriser l’espace des visiteurs, mais Pape il s’en fout, car selon lui les Parisiens du dessus vont forcément balancer des briquets, des sièges et des gens dans la gueule des Marseillais, même que tellement ils ont d’armes en stock et tellement ils ont la haine ils vont faire passer leurs projectiles au travers des structures de protection et d’isolement de l’espace visiteurs, même que ces structures le PSG il ment quand il dit dans un communiqué qu’elles ont été « dûment contrôlées par le Bureau VERITAS, les services concernés de la Préfecture de Police de Paris, la Commission de Sécurité et agréées par la Commission des Stades et des Equipements de la Ligue de Football Professionnel ». Alors Pape il décide que l’Olympique de Marseille ne jouera pas le match. Logique. Mais Pape il va se raviser et au final il va modérément décider que ni les supporters Marseillais ni l’équipe première de l’OM n’iront au Parc. C’est comme ça. Le PSG aura eu beau tenter de calmer le jeu, Pape avait décidé de se faire son film tout seul et c’est finalement la CFA2 qui sera envoyée pour jouer contre les rouge et bleu. On reste perplexe. On se dit que ce type est vraiment un phénomène. Mais le PSG aussi, faut croire.

le parc des princes selon pape diouf
Le Parc des Princes selon Pape Diouf.

Pape il aime les belles phrases. « On a beau dire ce que l’on veut sur l’OM, ce qu’il faut retenir dans cette affaire, c’est que les supporters et les dirigeants ont fait preuve de responsabilité. Dans ce contexte où il n’est question que de supporterisme violent, je pense que nous démontrons, par cette double attitude, notre responsabilité. Et le souci majeur qui est le nôtre, de ne pas du tout exposer un seul marseillais face une violence que nous réprouvons. La sécurité avant tout, cela est notre leitmotiv ». D’accord Pape. Le PSG de son côté lui, il aime le moche jeu. Nous sommes le dimanche 5 mars, les « minots de l’OM », comme le disent les beaufs certains, arrivent à faire déjouer le PSG. Les Parisiens n’arrivent à rien, le score final est de 0-0. Le Parc applaudit les jeunes marseillais pour leur prestation qui restera le seul point positif de cette semaine pourrie, le seul moment ou le football aura repris le pas sur le reste. Le reste, ce gros tas de chiasse entretenu par le ridicule de Pape Diouf et l’immobilisme relatif du PSG. Sur canal +, la note du match est de 9,35/20; la pire depuis 1984. Canal + a subit un préjudice avec un déficit d’audience certain; la chaîne cryptée réclame une réparation. Pape Diouf est content, Anigo déclare après le match qu’il « y a bien quelque chose là-haut qui récompense les bons ». Ok José. Frédéric Thiriez quant à lui est furieux de ces histoires qui « pourrissent l’image du football ». On ne peut que lui donner raison quand il saisit le Conseil National d’Ethique et demande à Dominique Rocheteau et ses collègues « d’évaluer la situation, de définir les responsabilités et de prendre des sanctions ». On se dit que justice va être faite; mon dieu qu’on est con de penser une chose pareille… depuis quand y a-t-il une justice avec le PSG et l’OM ? :noussommesdesvictimes: :composonsle119:

La fin de notre feuilleton vendredi > « La punition » :x:
Retrouvez également le premier volet de la série: l’affaire Cana
Et puis tant qu’à faire, le second volet aussi: OM-PSG et l’affaire de l’ammoniaque

Laisser un commentaire
Pas de commentaires

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

| TrackBack URI