Un site parodique sur le PSG
3615 Alexis Le Parizinzin

Dans la tête de José Anigo

Posté par dans Articles le 04 juin 2006

josé anigo profere des insultes lors de la finale de la coupe de france psg om

Comme je le demandais hier, que se passe-t-il dans la tête de José Anigo ? Une équipe de brillants scientifiques est parvenue à percer le secret de celui qui pourrait être le chaînon manquant.

José, comme on le sait, déteste le PSG et tous ses joueurs (sauf au mercato d’été où il en prend un pour son équipe, même que comme ça le PSG sera bien embêté). Pourquoi cette haine ? Les raisons sont anciennes mais compréhensibles : la première fois où José est allé à Paris, c’était en 1971 quand il était enfant, et il s’était fait agresser scatologiquement par trois pigeons bariolés en rouge et bleu ! Difficile alors de le blâmer pour cette haine viscérale qu’il voue à notre club. Mais surtout, depuis ce jour tragique, josé a développé une double personnalité.

En effet, en temps normal, José est normal. Un peu idiot et débonnaire, à côté de la plaque, normal. Il ne comprend pas trop toutes ces histoires de katkatdeu et troisinqdeu, il se demande bien pourquoi s’emmerder avec tout ça alors qu’il suffit de donner le ballon à Drogba, même que lui il avait réussi à aller en finale de la coupe de l’UEFA avec cette stratégie là, même qu’il avait acheté un costume chez Celio pour la peine. Bon, l’UEFA c’est de la merde, mais là c’était son club qui la jouait alors c’est pas pareil. En tous cas si ça tenait qu’à José, l’OM rappellerait Drogba qui a hâte de revenir, et ça irait bien mieux. Mais José, on ne l’écoute pas, José, on ne le comprend pas. José est dans son coin, il est seul, il s’ennuie.

Mais, deux ou trois fois dans l’année, José revit. Deux ou trois fois dans l’année, son club joue contre le PSG, et c’est pour lui un grand moment, car José déteste le PSG. Quand il voit Jérôme Rothen, ça fait boum boum dans ses veines, il affole ses mécaniques… et il devient… José Magique !. La dernière fois, à Marseille, José était bien content, car l’OM a gagné, alors il s’est permis de traiter les dirigeants parisiens d’enculés, parce que c’est tout ce qu’ils méritent ces sales capitalistes (c’est comme ça qu’on appelle les gens qui vivent à Paris, même si la dernière fois que José a dit ça devant son président, eh bah il a hoché la tête bizarre et s’est mis à faire Fiuuuuuuuuuuuuuuuwshwshwshwsh comme la machine Seb de maman).

Ce soir, c’est la finale de la Coupe de France. Ca aussi c’est une coupe à la con, mais bon, seulement quand c’est les autres qui la gagnent. Et ce soir, c’est contre le PSG, encore ! José espère que son équipe va encore s’imposer, comme ça il ira faire la fête dans la rue et casser la gueule aux pigeons de l’autre fois. Mais pas de chance, ce soir là le PSG mène à la mi-temps. Pour José, qui avait prévu de se moquer de Rothen en disant « Eh ! Même pas cap’ d’égaliser ! Pffffff », c’est le choc. Il se met à proférer des incantations en elfique, la fumée lui sort par les oreilles, José Magique est en train d’apparaître ! Il va alors lancer des mots terribles : Rothen, si je le croise un jour sur la Côte en vacances, je lui ouvre le cul même que si j’étais pas dans le foot, je mettrais une cagoule et j’arracherais leurs sales gueules de chiens morts pis Lacombe, je vais lui donner un Kleenex pour essuyer tout le sperme qu’il a dans la bouche nan mais c’est vrai quoi ‘tain ‘culé pdsg allez l’ohème.

Comble de malchance pour José, des salauds de journalistes l’ont entendu. Alors bon, quand Armand vient lui chercher des crosses, José il dit « Eh ! Baisse les yeux ! Pfffffffff »… mais pour les journalistes c’est différent, c’est José qui baisse les yeux pour pas se faire interviewer, à chaque fois il a l’impression qu’on lui parle comme à l’école des fans, et en plus il comprend pas les questions. Alors José il dit rien, et il dira rien non plus quand son équipe perdra la finale contre les enculés de capitalistes.

On l’aime bien José, mais seulement quand il dit rien.

Laisser un commentaire
Pas de commentaires

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

| TrackBack URI